Morning Ride

Triumph-Scrambler-Paris-ExcuseMyBike

« Rendez-vous demain matin à 6h30 aux jardins du Trocadero ». C’est en ces termes qu’un grand gaillard à la moustache impériale, accompagné d’une jeune femme brune au sourire malicieux, m’a interpellé lors de la soirée Vintage Rides à Paris. J’ai sourit et n’ai pas imaginé une seule seconde pouvoir me lever aux aurores parisiennes pour aller répandre le bruit de ma joyeuse pétrolette dans les rues endormies. Pourtant, le lendemain vers 5h30, impossible de retrouver le sommeil. Alors j’ai hésité… pas trop longtemps car le claquement persistant de la pluie sur les carreaux de ma fenêtre ont eu raison de ma curiosité. A regrets ! Quitte à être réveillé, oui bordel, je serais bien allé rider !

Triumph-Scrambler-Montmartre-Paris

Mais quelques mois plus tard, invité de nouveau au pied levé, je colle le réveil à 5h et cette fois, j’en suis ! Paupières collées, cernes façon « The Walking Dead », ma petite voix intérieure coincée entre « t’es un putain de grand malade » et « hâte de voir Paris à l’aube », je me prépare. Et puis l’excitation prend le dessus quand l’asphalte défile sous mes roues, m’ouvrant sur des rues vides recouvertes d’un ciel sans fond.

Je rejoins la tribu à Boulogne. Nous sommes une quinzaine. Des Triumph, quelques Harley, une W650, une R nine T… des joyeux lurons. Et au top départ, nous voilà partis. Déjà la ville a changé de visage. Un peu plus de piétons stoppant net, surpris par la horde bruyante, quelques voitures au ralenti et les premières lueurs du jour qui s’efforcent de donner du relief aux façades hausmanniennes. Nous roulons comme des pirates au coeur de la capitale dans un moment presque poétique. Bientôt le soleil donne des lueurs dorées à nos bécanes et Paris se fait plus flamboyante que jamais. Magnifique. Le sourire s’imprime sur tous les visages.

Triumph-Scrambler-Montmartre-Paris

Triumph-Scrambler-Montmartre-Paris

img_8571

A 8h, le trafic déjà trop dense sonne la fin du plaisir et c’est dans un café près de l’Arc de Triomphe que nous terminons ce morning ride. Pour moi, un baptême, mais pas le dernier.

Depuis, je sors régulièrement à l’aube, seul ou avec la tribu, profitant de ce que Paris n’offre qu’aux motards qui prennent le temps de se lever très tôt. Et c’est un trésor.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on Pinterest

5 commentaires entre amis “Morning Ride

  1. Salut,
    Je viens de tomber sur ton article, j’aimerais bien participer à la prochaine si ça se fait encore.
    Saurais tu comment on fait pour se tenir au courant ?

    Merci d’avance,
    Cyril

Laisser un commentaire