Une balade avec les Tricoteurs

© Fred Chalvet

© Fred Chalvet

Un dimanche matin, avec ma p*****, sur ma mobyletteuh ! Je lui mets la main, tralalilala, tralalilaletteuuuuh… Il est 9h et je fredonne sous la visière de mon casque cette chanson ras-des-pâquerettes, preuve s’il en est que je suis d’une humeur guillerette. Débile, certes…mais guillerette. C’est que j’ai rendez-vous avec les Tricoteurs pour une virée en vallée de Chevreuse. Et cette idée, en ce premier dimanche matin aux temperatures clémentes, me ravit !

J’avais prévu d’arriver bien en avance pour prendre le temps de faire quelques clichés des jolies bécanes de la tribu, mais c’était sans compter sur le regard implorant d’un collègue motard, en panne sur le bas-côté. Je vous fais pas le topo de l’entraide entre motards, blablabla, blablabla, et du fait que forcément, je lui viens volontiers en aide. Mais c’est du coup à peine 5 minutes avant le départ que je débarque au rendez-vous. Juste le temps de tomber le casque, de serrer quelques paluches et de repartir aussi sec. Pascal prend la tête du cortège. Normal, c’est lui le patron des Tricoteurs. Et voilà 10 bécanes qui emboîtent le pas de sa Thruxton dans la côte virevoltante de la N118.

© Manu Samblat

© Manu Samblat

Très vite nous débarquons, pétaradants, sur les petites routes. Les virages s’enchaînent, les villages aussi. Au détour de l’un d’eux, je constate que mon rétroviseur gauche me renvoie le reflet de mon épaule droite. Euh…pas normal ! Merde, cette saloperie s’est dévissée sur la nationale ! J’essaie de revisser ça à la main dès qu’on marque une très courte pause à un stop, mais sans succès. Le bidule joue avec ma capacité à suivre le groupe qui roule sans prendre le temps d’admirer les écureuils, bien entendu ! J’ai donc une main sur l’accélérateur, et l’autre à moitié sur l’embrayage, à moitié sur le rétro.

Après quelques kilomètres de galère absolue, on stoppe pour de bon à Dampierre, devant les grilles du chateau. Ok. Scrambler sur la béquille, je me dirige direct vers les béhèmistes du groupe et leurs bécanes vintage. Ils ont forcément des outils (aucun jugement de valeur, c’est juste que quand tu roules en ancienne, mieux vaut être outillé) !

© Fred Chalvet

© Fred Chalvet

© Fred Chalvet

© Fred Chalvet

Ils en ont, mais pas ceux que j’espérais. Les quelques clés dispo ne sont pas adaptées et ne suffisent pas à remettre cette saleté de rétro dans le droit chemin. J’hésite à m’arrêter carrément, à l’enlever, à dire au groupe de continuer sans moi tel le cow boy blessé poursuivi par les indiens et qui dirait : « laissez-moi…je vais les retarder ! ». Mais je continue tant bien que mal, la main sur la tige du rétro. Hors de question de laisser les Tricoteurs tailler la route sans moi.

A l’heure du déjeuner, je parviens à choper une clé multi-prises et à enfin resserrer le double écrou qui jouait avec mon adresse de pilotage et accessoirement, avec mes nerfs. Je peux profiter avec tout le groupe, d’un déjeuner simple mais cool aux Vaux de Cernay, un spot bien connu de la communauté motarde.

© Fred Chalvet

© Fred Chalvet

Le ventre plein, je peux prendre le temps de faire le tour de nos bécanes. Chez les tricots il y a, je crois, seulement deux Scrambler de chez Triumph. Celui de Ludo et le mien. Et nous sommes tous les deux là ! La Thruxton de Pascal est de la partie bien sûr, dans sa toute nouvelle livrée couleur Rouille. Splendide. Le tout nouveau Bobber Triumph de Manu arrête également les regards. Il y a aussi la magnifique BM orange de Christophe, une w650, une Mash 250, une Triumph Rocket massive, une Suzuki GS1000, une V7, un très beau custom sur base BMW avec une fourche de XS650, etc. Bref, du beau monde sur de bien belles bécanes.

© Fred Chalvet

© Fred Chalvet

© Manu Samblat

© Manu Samblat

La vallée de Chevreuse le dimanche, c’est quand même un spectacle particulier. Nous ne sommes pas les seuls à nous réunir entre passionnés. Nous croisons nombre de cortèges et groupes en tout genre, des hordes d’anciennes Alfa Romeo, une file de Ferrari, des Lotus et, bien sûr, des bikers en Harley. C’est vraiment LE spot absolu de la région parisienne.

On se quitte sur la cool vidéo de Bertrand Saugnac. En tout cas merci les tricots pour la balade. On se revoit TRES bientôt !

Le site des Tricoteurs

Tweet about this on TwitterShare on FacebookPin on Pinterest

Laisser un commentaire